LES PROFESSIONNELS DE SANTE

Si vous vous questionnez sur le développement de votre enfant, le médecin traitant ou le pédiatre peut être l'interlocuteur privilégié, qui pourra ensuite vous orienter vers les autres professionnels pour des bilans complémentaires. 

Il est important qu'un professionnel coordonne le parcours de l'enfant, et soit ressource pour les parents. Ce rôle est assuré le plus souvent par le médecin traitant , le pédiatre ou neuropédiatre, mais aussi parfois par l'ergothérapeute ou l'orthophoniste, en fonction du parcours de soin.

Le psychomotricien

 

Il s’attache avant tout au développement global du patient et sollicite l’ensemble du corps pour parvenir à équilibrer fonctions motrices et vies psychiques. Il travaille sur le ressenti, le corporel, le plaisir d’explorer. 

 

Le rôle du psychométricien :

  • Rééduquer la posture de l’enfant 

  • Rééduquer les troubles de coordination et de l’équilibre 

  • Améliorer la motricité fine : les capacités visuo-spatiales, le repérage dans le temps et le graphisme. 

 

Dans un bilan psychomoteur est évaluée la psychomotricité globale, la motricité fine, l’attention, les émotions, la coordination, le tonus, la gestion du temps et de l’espace. La psychomotricité vise un plaisir à être avec un vécu corporel le plus serein possible malgré le handicap. 

 

Le psychomotricien travaille en collaboration avec les parents et les professionnels qui prennent en charge l’enfant. Il aide l’adulte à observer, identifier ce qu’il se passe pour l’enfant et lui proposer des manières de gérer ses émotions. 

 

La différence avec l’ergothérapeute est que cette dernière s’occupe du côté technique des adaptations.


L’ergothérapeute

 

L’ergothérapeute vise une autonomie dans le quotidien avec un corps le plus efficace possible malgré le handicap.

 

Le rôle de l’ergothérapeute pour les Troubles de Neuro-développement : évaluation gestuelle, visuo-spatiale, exécutive, planification. 

 

Les signes d’appels sont : la plainte pour le graphisme, la maladresse gestuelle, les particularités sensorielles impactant le quotidien. 

 

L’ergothérapeute peut prendre en charge les répercussions des troubles praxiques dans la vie quotidienne et scolaire de l’enfant : rééducation (compensation des troubles) et / ou réadaptation (ex : ordinateur). 

 

La rééducation en ergothérapie :rééducateur du geste, l’ergothérapeute peut aider l’enfant à acquérir une plus grande autonomie au quotidien et favorise l’adaptation de l’environnement aux troubles constatés. 


 

Le psychologue

 

Le psychologue travail principalement autour de la verbalisation. Elle offre un espace de parole et d’écoute neutre et confidentielle afin de repérer les difficultés (souffrances, vécu douloureux, stress, problèmes personnels et familiaux) et apporte les solutions adaptées vers un mieux être psychique, émotionnel et relationnel.

 

La rééducation en psychologie : elle traite les éventuels troubles psycho-affectifs associés à la dyspraxie. Les soins spécifiques visent notamment à remettre l’enfant en confiance par rapport à ses propres capacités, et à la déculpabiliser par rapport à ses troubles d’apprentissage. 

Le neuropsychologue

 

C’est un psychologue spécialisé dans l’étude des fonctions cognitives qui connait particulièrement bien les pathologies neurodéveloppementales que sont les troubles dys. Il cherche à comprendre et à faire comprendre au patient quel est son trouble, comment il se manifeste et son fonctionnement pour apprendre. 

 

La rééducation en neuropsychologie : elle aide à rééduquer les fonctions cognitives d’une personne. Dans le cadre du trouble déficitaire de l’attention, cette rééducation va avoir pour objectif d’apporter une amélioration au niveau de l’attention, de la concentration et de la mémorisation. La rééducation neuropsychologie va utiliser trois stratégies : 

  • la stimulation 

  • Le conditionnement comportemental

  • Les stratégies de compensation


 

Le kinésithérapeute

 

Le kinésithérapeute est plutôt du côté du geste technique, de la récupération des aspects fonctionnels et de la performance. 

 

L’orthoptiste

 

La vision a une place primordiale dans le développement de l’enfant. L’orthoptiste effectue des actes d’explorations, de rééducation et de réadaptation. Le bilan orthoptique évalue la fonction sensorielle (qu’est ce que mon oeil voit ?), la fonction occulomotrice (comment mon oeil bouge ?) et la partie fonctionnelle (comment j’utilise ma vision ?). 

 

La rééducation en orthoptie :Il travaillera avec l’enfant l’acuité visuelle, la qualité et la maitrise de ses mouvements oculaires, la coordination oeil-main et la discrimination visuelle (reconnaissance des lettres et de l’ordre dans lesquelles elles sont placées).

Professionnel de la communication, l’orthophoniste s’intéresse aux troubles du langage écrit et oral (expression et compréhension) comme aux troubles logico-mathématiques. Il prend également en charge les problèmes de déglutition (oralité), la manière de poser sa voix ou encore la connaissance des codes sociaux permettant de s’intégrer à un groupe.

 

La rééducation en orthophonie : l’orthophoniste va s’appuyer sur les capacités verbales, mnésiques, de raisonnement et de conceptualisation de l’enfant, en privilégiant le support verbal (descriptions, verbalisations). 


 

Le médecin traitant

 

Il est le médecin référent en charge du suivi médical. Il est le premier professionnel de santé vers lequel se tourne un patient en cas de doute sur sa santé. Il assure les soins habituels et de préventions de ses patients. Il peut jouer un rôle central dans l’orientation et assurer le suivi dans le parcours de soins coordonnés. 


 

Le pédiatre

 

Il est le médecin spécialiste du développement physiologique et psychomoteur de l’enfant. Il assure le traitement des maladies aiguës et chroniques de l’enfant. Il a un rôle de prévention et de dépistage des troubles physiques et psychologiques.

 

Le médecin scolaire

 

Son rôle de prévention et d'éducation à la santé est primordial au sein de l'école et auprès des enfants. La médecine scolaire est un service public  sous l'égide du ministère de l'Education Nationale (voir la page dédiée à ce sujet dans la rubrique « vers qui me tourner »)

Le neuropédiatre

 

Il est spécialiste de la médecine infantile et des neurosciences dédiées à l’enfant. Ses champs d’interventions sont aussi nombreux que variés. La neuropédiatrie explore les pathologies du système nerveux central et périphérique sur une période cruciale qui va de la naissance jusqu’à la fin de l’adolescence. L’intervention du neuropédiatre est requise chez un enfant présentant un retard d’apparition du langage, des problèmes de concentration avec ou sans hyperactivité, des céphalées, crises épileptiques, vertiges, troubles de l’équilibre ou de la marche. Le neuropédiatre intervient pour toutes manifestations (aiguës ou chroniques) liées à u dysfonctionnement du système nerveux central et / ou périphérique. L’enfant peut être adressé au neuropédiatre par son pédiatre ou son médecin généraliste

 

Le CAMSP (Centre d’Action Médico-Social Précoce)

 

  • pour les enfants de 0 à 6 ans

  • Facilite le dépistage, le diagnostic, la rééducation 

  • Intervient dans tous les lieux de vie de l’enfant (domicile, crèche, école)

  • Orientation par le médecin ou les services hospitaliers


 

Le CMP (Centre Médico-Psychologique)

 

Il dépend du secteur psychiatrique hospitalier. C’est un centre de diagnostic, de consultation ambulatoire, de soins et rééducation pour tout les enfants quelque soit leur âge et ouvert à tout public.